Accroche-coeurs 2017

Avec pour thème "So British", la 19e édition des Accroche-coeurs ne pouvait être que pluvieuse. Une météo maussade qui n'aura pas gâché la fête, avec un public toujours nombreux venu profiter des installations, spectacles et animations proposés dans le centre-ville.

Pour l'ouverture des Accroche-coeurs, le temps était à l'image du thème de cette édition, "so british!" (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Cérémonie d'ouverture, place du Ralliement. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Octopus attacks", une installation spectaculaire sur la façade du Grand-Théâtre. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La ville pavoisée aux couleurs de l'Union Jack. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Installation sur le thème d'Alice au pays des merveilles, au jardin des beaux-arts. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Fanfare "The Street is ours", place Freppel. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La consultation Plantagenêt invitait les Angevins à s'exprimer pour ou contre le rattachement de l'Angleterre à l'Anjou. Le camp du oui fourbit ses armes avant la "big manif". (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"A vos chapeaux": les Angevins se sont pliés de bonne grâce au dress code de cette édition. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
L'occasion aussi de convoquer les grandes figures de la culture britannique. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Trolleys" place Lorraine, entre performance physique, danse contemporaine et hip-hop. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Sol bémol", duo circassien et onirique. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Sol bémol" au jardin du Mail. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Entrée du village des saveurs, place Freppel. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Pendant tout le week-end une restauration à la mode anglaise était proposée par les associations angevines. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Le dress code jusqu'aux lunettes. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Trois cavaliers en route vers les Jeux olympiques: "The Horsemen" promenade du Bout-du-monde. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Parapluies suspendus promenade du Bout-du-monde. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
L'installation "Coup de cœur", place du Ralliement, invitait les Angevins à tester leur compatibilité amoureuse. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Sodade...", une fable sur la nostalgie heureuse au parc Bellefontaine. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"As the world tipped", l'un des spectacles à grande jauge de cette édition, place Leclerc. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Thème de cette danse aérienne sur fond de projection vidéo: l'histoire poignante de la crise écologique actuelle. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"As the world tipped", place Leclerc. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Le compositeur-DJ Mickey Zhang a enflammé la place Kennedy. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mickey Zhang, place Kennedy. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Hot dog et bus à impériale devant le château. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Ambiance bal populaire place Chappoulie, avec la "piste à dansoire" du collectif Mobil Casbah. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Le dimanche, le journaliste et historien Franck Ferrand a apporté son éclairage au sujet de la consultation Plantagenêt. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Un sujet d'importance, qui a capté l'attention des Angevins. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Avec le retour du soleil, le village des saveurs a fait le plein. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
A table également promenade du Bout-du-monde, pour "the brunch". (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Le dress code était bien sûr de rigueur. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Place du Ralliement, une reconstitution plus ou moins historique mettait en scène la bataille de la Roche aux Moines, qui aboutit à l'entrée de l'Anjou dans le giron de la couronne de France et donc la fin de l'empire Plantagenêt. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)