Accroche-coeurs 2016

La 18e édition du festival des Accroche-Coeurs a eu lieu du 9 au 11 septembre 2016. Pour la première fois, la barre des 250000 spectateurs a été franchie.

Le public au rendez-vous dès la cérémonie d'ouverture: les Accroche-coeurs 2016 sont bien lancés. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Firebirds: déambulation des machines infernales de la compagnie Theater Titanick. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Firebirds. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Firebirds. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Les tours veillent sur la cité": installation de Manu Kaleido sur le pont de Verdun. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Pont de Verdun, "les tours veillent sur la cité". (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La harde sauvage de la compagnie des Quidams: c'est "FierS à cheval" esplanade Dumesnil. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
FierS à cheval, esplanade Dumesnil. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Musique place de la Poissonnerie, avec le "bal autour du monde" du Transbal Express. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La place du Ralliement enchâssée dans un entrelacs de bandelettes, avec Vortex-x. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Vortex-x, place du Ralliement. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Des couvertures de survie pliées façon origami, avec l'installation "Nouveau monde", quai Monge. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Rue Beaurepaire, des blasons réalisés avec les Angevins à partir de matériaux de récupération. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Matériaux de récupération également et participation des Angevins pour le dragon du quai Ligny. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Anamorphose montée Saint-Maurice, inspirée du Chant du monde de Jean Lurçat, par Lemilo. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"I nuclear you": trois spécialistes de l'atome à la recherche de sujets radioactifs. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Les spectateurs ont répondu présent pendant tout le week-end: ici cale de la Savatte pour Mario Queen of the circus. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Jonglage, acrobatie et humour: le cocktail réussi de Mario Queen of the circus. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Cirque, hip-hop et arts martiaux avec Cri, dans le forum du Quai. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Cri, dans le forum du Quai. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La musique était partout dans les rues et les places: ici avec la fanfare des Traine-Savates... (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
... ou rue Saint-Maurille avec Cendrio, l'un des dix-sept artistes amateurs angevins invités à se produire dans le cadre de l'initiative "Adopte un(e) artiste". (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Place du Ralliement, c'est le retour du championnat du monde de conversation, pour sa troisième édition. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Une réflexion sur les déchets et rejets produits par notre société: "Do not clean" place Hérault. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Tenu par des associations angevines, le "village des saveurs" a pris cette année ses quartiers place de la Poissonnerie. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"A fleur de peau" du Groupe F: point d'orgue du festival, place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mettant en scène d'étranges humanoïdes, "A fleur de peau" aborde la relation complexe entre l'homme et son environnement. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
30000 personnes étaient présentes place La Rochefoucauld pour profiter du spectacle. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"A fleur de peau", place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"A fleur de peau", place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)