Accroche-coeurs 2014, samedi 13 septembre

Reprise du championnat du monde de conversation, quai Fèvre. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Place La Rochefoucauld, les Angevins s'activent pour ériger les Bâtisses Soeurs, constructions en carton géantes imaginées par le plasticien Olivier Grossetête. (Photo: Thierry Bonnet/Vile d'Angers)
Construction des Bâtisses Soeurs, avec la participation des Angevins. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Construction des Bâtisses Soeurs. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Toujours place La Rochefoucauld, le village des saveurs propose une restauration assurée par une dizaine d'associations angevines, sur le thème des cuisines du monde. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Affluence au village des saveurs, place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La même place à la nuit tombée: les Bâtisses Soeurs s'éclairent et attirent la grande foule des Accroche-coeurs. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Théâtre de rue, en mouvement et avec chaises: Kori Kori place Leclerc, par la compagnie Oposito. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Kori Kori place Leclerc, compagnie Oposito. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Kori Kori place Leclerc, compagnie Oposito. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
"Sur la grand'route", verve poétique du patois au français par la compagnie Udre Olik, quai des Carmes. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La fanfare A la gueule du ch'val déambule dans les Bâtisses Soeurs, place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Fanfare A la gueule du ch'val, place La Rochefoucauld. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Bérélouma: un huis-clos acrobatique dans la cour de l'Ensam, par l'école des arts du cirque La Carrière. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Un retraité et 55 cocottes-minutes au cloître Toussaint: "Chez Cocotte" invente le théâtre à vapeur, entre flammes bleues et chuintements de soupape. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mémé ou le mémorial des mémoires: un projet de commémoration global et introspectif présenté dans le cloître du Ronceray, par l'Institut de psychopompe-funébrisme international (IPI). (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Pour conduire la cérémonie, dix psychopompistes locaux recrutés parmi les Angevins lors d'ateliers collaboratifs. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mémé ou le mémorial des mémoires, cloître du Ronceray. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mémé ou le mémorial des mémoires, cloître du Ronceray. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Mémé ou le mémorial des mémoires, cloître du Ronceray. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
La façade de la cathédrale Saint-Maurice habillée de lumière par les Chants d'Ulysse, de Philippe Berthomé et Moon Pilot. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)
Sur les marches de la montée Saint-Maurice, les chaises géantes et fluorescentes de Pierre Surtel. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)