Echappées d'art

Une quarantaine de portraits issus des musées angevins sont à découvrir dans l'espace public.

En 2016, Julien de Casabianca avait collé sur les murs de la ville des reproductions grand format d'oeuvres des musées angevins. Pour la deuxième édition d'Echappées d'art, du 16 mai au 17 septembre, le concept reste le même: "Sortir les oeuvres et permettre à la création artistique d'investir l'espace public", explique l'adjoint à la Culture Alain Fouquet.

Cette année, en plus des collections des musées, c'est aussi celle du château d'Angers qui est mise à l'honneur. En tout une quarantaine de personnages sont ainsi disséminés dans l'espace public, sur les panneaux publicitaires et vitrines du centre-ville. Le tramway présente lui l'oeuvre majeure abritée par le château, avec une rame entièrement recouverte par une reproduction de la tenture de l'Apocalypse.

En investissant l'environnement urbain, Echappées d'art reprend à son compte les modes d'expression du street art: une filiation revendiquée cette année par l'intervention de plusieurs "street artistes", invités à habiller différents espaces.

Leurs créations sont à découvrir rue Cordelle et en haut de la rue Saint-Julien, ainsi qu'à l'angle du boulevard Ayrault et du quai Gambetta, avec un portrait gravé à même le mur d'un bâtiment (à partir du 28 juillet). Rues Plantagenêt et David d'Angers, les panneaux d'affichage libre des Angevins de FishBrain et By Lab permettront à partir de juin de découvrir chaque mois la création d'un artiste différent. Enfin place Saint-Aubin, le street artiste Okuda fera le lien avec les trésors des musées angevins, en proposant son interprétation de la tenture de l'Apocalypse et de la tapisserie du Chant du monde de Jean-Lurçat.

Street artiste espagnol, Okuda présente Apocalypsis, une fresque inspirée de la tenture de l'Apocalypse et du Chant du monde de Jean-Lurçat, réalisée place Saint-Aubin.

Programme de découverte

En complément de la découverte libre proposée au coin de la rue par Echappées d'art, plusieurs rendez-vous gratuits sont proposés, sur réservation.

Parcours commentés

Déambulez à la découverte des oeuvres d’Échappées d’art, guidé par un médiateur culturel.
Mercredi 17 mai, 15h (en présence des artistes); dimanche 21 mai, 15h30; dimanche 18 juin, 15h30; jeudi 27 juillet, 14h; jeudi 10 août, 14h; dimanche 17 septembre, 15h30.
Rdv placette Saint-Aubin (angle boulevard Foch et rue Saint-Aubin).
Gratuit sur réservation au 02 41 05 41 47 (20 personnes maximum).

Parcours famille

Laissez-vous guider, d’une oeuvre inédite du street artiste Okuda jusqu’au musée des Beaux-Arts, à la rencontre d’oeuvres du 18e siècle.
À la suite de la visite, lors d’un atelier au musée, amusez-vous à transposer les personnages des tableaux dans un univers street-art.
Jeudi 17 août de 14h30 à 16h, rendez-vous placette Saint-Aubin (angle boulevard Foch et rue Saint-Aubin).
À partir de 6 ans. Gratuit sur réservation au 02 41 05 41 47 (15 personnes maximum).

Projection-débat: "Faites le mur!" (Bansky, 2010)

"Faites le mur!" est un film réalisé par Bansky, mystérieux artiste dont on ignore encore aujourd’hui la vraie identité. Il suit l’ascension de Thiery Guetta, connu sous le nom de Mr. Brainwash. Entre fiction et supercherie, le film porte un regard sur le milieu des street artistes et les dérives de l’art contemporain.
Jeudi 29 juin à 19h, auditorium du musée des beaux-arts. Durée environ 2 heures. Gratuit sur réservation au 02 41 05 41 47, dans la limite des places disponibles.