Ça s'est passé à Angers

Partage Viadeo

Exposition temporaire: David d’Angers est entré au Louvre

28.02.2013

Angers et l'un de ses artistes les plus talentueux, David d'Angers, s'installent au Louvre pour trois mois à l'occasion d'une exposition temporaire consacrée aux dessins du sculpteur. Une vitrine artistique sans précédent pour la ville.

C’est ce jeudi 28 février que s’ouvre au Louvre l’exposition temporaire "David d’Angers, dessins des musées d’Angers" consacrée aux dessins de l’artiste angevin. Une "première" qui permet de découvrir l’artiste et son travail sous un angle méconnu, celui de ses crayonnés qui précédaient vraisemblablement chacune de ses oeuvres sculptées.

Cette exposition, c’est aussi une vitrine sans précédent pour Angers; une opportunité singulière pour rayonner au-delà de son territoire, et se faire connaître au travers de ses talents artistiques passés et actuels.

Mercredi soir, à l’heure du vernissage, une centaine "d'ambassadeurs" angevins - issus des milieux culturels et autres - étaient d’ailleurs présents, dans les galeries du Louvre, pour saluer l’événement.

Au premier étage du musée, dans l’aile Denon, on a notamment pu apercevoir le maire, Frédéric Béatse et quelques élus, mais aussi Jérôme Clément et Claude-Eric Poiroux, respectivement président et directeur délégué du festival Premiers Plans; mais encore l’architecte Frédéric Rolland, l’académicien Pierre Rosenberg, Frédéric Bélier-Garcia le directeur du Nouveau Théâtre d’Angers, l’homme de théâtre Daniel Besnehard et bien d’autres personnalités encore.

Jusqu’au 20 mai, soixante dessins des fonds des musées d’Angers

Le public dispose de trois mois pour découvrir l’exposition. Soit une soixantaine de dessins puisés dans les fonds exceptionnels des musées d’Angers. Une facette moins connue de l'artiste où s'exprime, plus que dans son oeuvre sculptée, son tempérament et sa fougue en soutien aux démocrates naissants. A sa mort, en 1855, Pierre-Jean David -dit David d’Angers- a laissé près de 3000 de ces dessins. Seuls quelques-uns sont visibles en permanence dans l’espace qui leur est dédiés au musée de la rue Toussaint, à Angers.

Les Angevins qui n’auront pas la possibilité de faire le déplacement au Louvre pourront se procurer le catalogue de l’exposition coédité par le Louvre et les musées d’Angers, et découvrir sans doute une nouvelle présentation des dessins de David d'Angers d’ici à la fin de l’année, au musée angevin.

L’exposition a été organisée par le département des arts graphiques du Louvre, qui a cette vocation précise de donner à voir des fonds des musées français à raison de trois expositions temporaires par an.

"David d’Angers, dessins des musées d’Angers". Jusqu’au 20 mai au musée du Louvre-Paris (1er étage, aile Denon).