A l'affiche

Partage Viadeo

"En 2017, nous entrons dans le temps de l'action pour une ville plus belle, plus dynamique, plus attractive"

11.01.2017

En 2017, la ville entre en mouvement. Une dynamique que le maire Christophe Béchu a expliqué mardi soir lors de ses vœux aux Angevins et qui se réfère au lancement d'une longue liste de réalisations, tout au long de l'année.

"2016 a été une année dense et utile. 2017 marque le temps de l’action au service d’une ville plus belle, plus sûre, plus dynamique. Nous entrons dans la deuxième phase de nos mandats, qui confirmera la vision que nous avons pour notre ville et notre territoire au bénéfice des habitants et de son attractivité. Avec bien sûr, en point de mire, le développement économique et l’emploi." C’est en ces termes que Christophe Béchu a introduit, mardi soir 10 janvier, la longue liste des chantiers qui s’enclencheront tout au long de l’année.

A commencer par Angers Cœur de Maine. "L’objectif principal est la reconquête des rives de la Maine, sur leur partie centrale allant du château à la place Molière, jusqu’à Saint-Serge." Cette reconquête passe d’abord par le réaménagement des voies sur berges, qui seront peu à peu transformées en boulevard urbain et ce, dès le printemps. Egalement cette année, les accès au centre-ville seront revus et l’aspect autoroutier des voies sera peu à peu supprimé, au profit d’une signalétique plus urbaine. La couverture des voies, sur sa partie la plus centrale, au niveau de la place de la Poissonnerie, débutera cet été. Côté Saint-Serge, la démolition des anciennes halles SNCF commence tout juste, près du cinéma multiplexe, pour faire place à la nouvelle patinoire.

Nouveau pont sur la Maine

2017 présagera la réalisation de la ligne B du tramway. Le chantier du nouveau pont sera lancé également cet été et s'ancrera entre les places Rochefoucauld et Molière. "La ligne de tramway est un marqueur de la cohérence que nous voulons donner à la démarche 'ville en mouvement’, insiste Christophe Béchu. Ainsi les lignes de tramway A et B se croiseront au niveau de la place Molière, confortant l’importance nouvelle que nous voulons donner à cet espace dans le cadre de 'Cœur de Maine'. Et aux deux extrémités de la ligne B nous trouvons les quartiers Belle-Beille et Monplaisir, ceux-là même qui ont été retenus par l’Agence nationale du renouvellement urbain pour bénéficier d’un important programme de rénovation. L’arrivée du tramway s’intègre bien sûr pleinement dans la transformation de ces quartiers."

Nouvelle offre de logements et locaux professionnels

Une ville en mouvement, c’est aussi une ville attractive, et cela passe par la qualité de l’offre de locaux et logements pour favoriser l’installation de nouveaux habitants et entreprises. "Côté locaux professionnels, le Cours Saint-Laud poursuit son développement à côté de la gare, poursuit Christophe Béchu. La prochaine livraison attendue est celle de l’immeuble de bureaux Intencity, fin 2017. L’hôtel Novotel et les immeubles Quatuor 1 et 2 suivront en 2018." A terme, l’ensemble Cours Saint-Laud comptera 70000 m2 de bureaux et sera l’emblème du territoire en termes d’activités tertiaires, au cœur d’un pôle multimodal avec train, bus, tramway... sans oublier la proximité des autoroutes vers Paris, Nantes ou encore Tours.

Pour ce qui est des logements, le regard se porte vers le nord de la ville, dans les Hauts-de-Saint-Aubin, où les constructions ont repris sur les plateaux Mayenne et Capucins et notamment sur le secteur Bocquel, où 48 lots libres de constructeur sont en cours de commercialisation. Ce nouveau morceau de ville a fait l'objet d'une nouvelle étude pour en rabaisser la densité urbaine.

"Nous souhaitons que tous ceux qui cherchent à habiter Angers puissent trouver l’offre adaptée. Le projet que nous avons voulu sur ce nouveau quartier intègre toutes les typologies de logement, individuel et collectif, que ce soit en locatif social ou privé, en accession aidée... Le tout avec le souci toujours d’un cadre de vie de qualité, qui fasse la part belle au végétal."

Une qualité de vie confirmée

Le cadre de vie et le végétal seront plus que jamais au cœur de l’identité angevine. En témoignent le projet de végétalisation du centre-ville, achevé promenade du Bout-du-Monde et en cours avenue Jeanne-d’Arc, où les travaux reprendront au printemps avec notamment la plantation de tilleuls et praires; la création de boucles vertes pour rallier à vélo les grands itinéraires cyclables qui traversent le territoire; ou encore le "plan places" qui s'est concrétisé l'an dernier par la rénovation de la place du Lycée, et qui aboutira cette année à celle de la place Saint-Léonard.

Sans oublier le sport et la culture, éléments structurants d’une ville attractive et à ce titre pleinement associés à la dynamique "ville en mouvement", avec le démarrage de la rénovation du centre de congrès en octobre et le développement du parc des sports de la Baumette. Celui-ci accueillera une nouvelle halle de tennis, pourvue de onze courts et quatre terrains de padel, le tout livré en mai.