Ça s'est passé à Angers

Partage Viadeo

Découvrez à quoi va ressembler le centre de congrès rénové

01.06.2016
  • Entrée, boulevard Carnot.
  • Vue intérieure de l'espace Jardin des Plantes.
  • La terrasse.
  • La façade arrière, côté jardin.
  • Le nouvel espace vu du jardin des Plantes.

Centre de congrès, charte de la laïcité, Cœur de Maine... le conseil municipal du 30 mai a délibéré sur de nombreux sujets structurants pour Angers et le territoire.

Premier dossier en exergue du dernier conseil municipal: l’avant-projet sommaire du centre de congrès. Le maire Christophe Béchu a présenté les premières vues de la rénovation de l’équipement vieux de 33 ans confiée au cabinet de l’architecte angevin Frédéric Rolland. Au menu: modernité, confort et verdure. Avec en premier lieu la reprise des façades et des entrées boulevard Carnot et place Mendès-France pour les rendre plus visibles et accessibles. A l’intérieur, la refonte en totalité de l’auditorium est prévue avec l’agrandissement de la scène pour améliorer l’acoustique et la visibilité, sans pour autant rogner sur sa capacité de 1200 places. Les circulations du public seront repensées tout comme les bureaux et salles de commission. Autre grand changement: un espace de 350 m² sera construit à l’arrière du bâtiment actuel, directement connecté au jardin des Plantes. Il pourra accueillir 400 personnes (près de 300 si des gradins sont montés) et sera surmonté d’un toit terrasse ouvert sur le parc et propice à l’organisation d’événements. Début des travaux à partir d’octobre 2017 pour une livraison en décembre 2018. Une pause en janvier 2018 permettra la tenue du festival Premiers Plans.

Apaisement des voies des berges
Les élus municipaux ont également délibéré sur le mandat d’études et de travaux confié à la société publique locale de l’Anjou pour apaiser la circulation sur la voie des berges dans le cadre du projet Cœur de Maine. Objectifs: abaisser la vitesse de 70 à 50 km/h en resserrant la chaussée tout en maintenant les deux fois deux files, renforcer la sécurité, maintenir les échanges et les conditions d’accès au centre-ville et notamment aux parkings, et améliorer la qualité paysagère du secteur en le végétalisant. Pour en savoir plus, une réunion publique de présentation des études et du projet est organisée le jeudi 23 juin, à 19h30, au centre de congrès (salle Grand-Angle).

Charte de la Laïcité
Le pacte républicain adopté par le conseil municipal de novembre, juste après les attentats terroristes de Paris, s’articulait autour de la sécurité et de la laïcité avec notamment l’écriture d’une charte. Cette dernière a été présentée et adoptée. Elle rappelle les grands principes qui fondent la laïcité, notamment celui de respecter la liberté de croire ou de ne pas croire, tout en luttant contre ceux qui veulent imposer leur croyance. Le document s’adresse aux agents de la Ville d’Angers, du centre communal d’action sociale et d’Angers Loire Métropole à qui des cycles de formation vont être proposés. Mais également aux usagers, associations et partenaires du service public. A chacun est demandé le respect de la charte dont la signature sera un préalable au versement de subventions et à l’utilisation de salles, matériels et équipements municipaux.
Le charte de la laïcité est à télécharger à la fin de l'article.

Nouvelle pelouse pour le Sco dès cet été
La convention signée entre la Ville et la société anonyme sportive professionnelle (SASP) qui gère Angers-Sco va permettre au club de refaire à ses frais la pelouse du stade Jean-Bouin. Les travaux sont en cours pour que le gazon soit livré à temps pour la reprise du championnat de France de ligue 1 en août. Autre effet de l’accord entre les deux parties: c’est la SASP et non plus la Ville qui prend désormais en charge les dépenses de fonctionnement et d’entretien de l’équipement. En contrepartie, la Ville interviendra cet été à hauteur de 300000 euros sur le groupe électrogène et les pylônes d’éclairage notamment. Dans un an, à l’issue de la saison 2016-2017, la Ville financera la construction d’une nouvelle tribune Colombier pour une livraison fin 2017, début 2018. Après quoi la Ville proposera au club de signer un bail de longue durée (25 ans minimum) autorisant la SASP à réaliser les travaux qu’elle souhaite dans l’enceinte.

À télécharger
charte_de_la_laicite.pdf2.1 M