Ça s'est passé à Angers

Partage Viadeo

Coeur de Maine: le conseil vote le lancement des études

28.10.2015

Le lancement des études voté le 26 octobre par le conseil municipal doit permettre un démarrage des travaux dès 2017 pour le projet Coeur de Maine. Deux secteurs sont concernés: le bas du centre-ville et Saint-Serge.

Lors de la séance du lundi 26 octobre du conseil municipal, pas moins de sept délibérations étaient consacrées au projet Coeur de Maine. En jeu: le lancement des études qui permettront de démarrer les travaux dès 2017 sur deux secteurs prioritaires, à savoir une partie "centre-ville" des pieds du château jusqu’à la place Molière, et une partie Saint-Serge.

Couverture, esplanade dans le bas du centre ville et circulation apaisée

Pour la partie "centre-ville", l’aménagement prévoit 20 millions d’euros d’investissement, dont 7 millions pour la couverture de la partie la plus centrale des voies sur berges et 9 millions pour la création d’espaces publics.

Ceux-ci viseront notamment à aménager une vaste esplanade entre le bas du centre-ville, à hauteur de la place Molière, et les berges de la rivière. "De nombreuses animations pourront y être organisées, pour permettre aux Angevins de se réapproprier les rives de la Maine", souligne Roch Brancour, adjoint à l’Urbanisme.

Dans le même esprit, le projet entend faciliter la traversée de la Maine à pied par le pont de Verdun, dont le tablier sera entièrement refait. De même, le futur pont dédié au tramway sera conçu pour favoriser le passage des piétons et des vélos.

Revoir les modes d’accès au centre-ville, apaiser la circulation

"Le principe de réalité a guidé notre réflexion, a encore souligné Roch Brancour. Cinquante mille véhicules transitent en moyenne chaque jour par la voie des berges. Nous ne pouvons pas les faire disparaître. Mais nous pouvons en limiter les nuisances en agissant sur la vitesse et la redistribution des flux."

C’est pourquoi demain l’accès au centre-ville par la voie des berges sera limité à une seule entrée, au pied de la cathédrale via la rue Baudrière. Et pour dégager de l’espace devant le château et élargir la promenade Jean-Turc, la voie la plus proche du monument sera supprimée.

Enfin, le projet global suppose également la création d’une nouvelle bretelle rattachée au futur parc des sports de la Baumette qui, depuis la route de l’Atlantique, permettra aux voitures de rejoindre la gare sans encombrer le bas du château.

Une patinoire et un parc de 5 hectares au Quai Saint-Serge

Le deuxième secteur prioritaire du projet "Coeur de Maine" est situé dans l’immédiat prolongement du cinéma multiplexe. C’est ici, sur ce périmètre baptisé "quai Saint-Serge" et dans le prolongement immédiat du mail Mitterrand, que sera construite la nouvelle patinoire. Si le périmètre global est de 15 hectares, seul un tiers est constructible car situé en zone inondable. Un parc de 5 hectares y sera donc aussi aménagé, en vallon, ce qui permettra de lier ce nouvel équipement au cinéma et autres équipements qui y seront créés, en lien avec l’Université notamment.

Pour aménager ce secteur, 35 millions seront nécessaires sachant qu'in fine la Ville ne supportera pas tout, puisque les terrains feront l’objet de transactions foncières pour le compte de promoteurs et aménageurs privés.