Ça s'est passé à Angers

Partage Viadeo

Le conseil dresse le bilan de la première heure gratuite de stationnement

29.09.2015

Lundi 28 septembre, la réunion du conseil municipal a été l'occasion d'un bilan de la première heure gratuite de stationnement dans les parkings du centre-ville. La communauté urbaine et l'accessibilité étaient également à l'ordre du jour.

Bilan de la première heure gratuite de stationnement

C'est en septembre 2014 qu'a été mise en place la gratuité de la première heure de stationnement dans les parkings du centre-ville (parkings souterrains et en enclos). Après un an d'application, cette mesure a fait l'objet d'un bilan présenté par l'adjoint au commerce, Gilles Groussard.

"De septembre 2014 à septembre 2015, les parkings concernés ont vu leur fréquentation augmenter de 280000 véhicules, avec dans le même temps une baisse de 155000 tickets concernant le stationnement sur voirie en zone orange. Soit un solde net de 125000 passages en plus dans le centre-ville, détaille l'élu. Ces chiffres sont à mettre en regard avec ceux de la période 2011-2014, où la baisse globale était de 60000 passages par an."

Pour compenser le manque à gagner, une indemnisation de 621000 euros sera versée à la Sara, opérateur des parcs de stationnement dans le centre-ville. "C'est 220000 euros de moins que la somme inscrite au budget, puisque le coût de la mesure avait été estimé à 840000 euros", précise Gilles Groussard.

Handicap: mise en accessibilité et abattement sur la taxe d'habitation

Huit millions d'euros sur neuf ans: c'est ce qui sera engagé pour la mise en accessibilité de 279 établissements recevant du public, dans le cadre d'un agenda d'accessibilité programmée (Ad'Ap). Ecoles, musées, bibliothèques, salles de sport... tous les lieux publics gérés par la Ville sont concernés et devront être adaptés à l'accueil des personnes avec un handicap. "C'est une décision qui nous engage formellement, d'un point de vu moral car elle était très attendue, mais également d'un point de vue légal avec, en cas de manquement, l'application de sanctions financières", souligne le maire Christophe Béchu.

A noter également le vote, toujours lors de la séance du 28 septembre, d'un abattement de 10% sur leur taxe d'habitation pour les personnes handicapées ou invalides, concernant leur habitation principale. Cet abattement se cumule à la disposition similaire votée lors du dernier conseil communautaire d'Angers Loire Métropole. Pour en bénéficier sur le prochain avis d'imposition, la demande doit être effectuée avant le 1er janvier auprès du service des impôts.

"Oui" à la communauté urbaine

Les élus de la Ville avaient déjà voté, au printemps, le transfert de compétences nécessaire à la transformation d'Angers Loire Métropole en communauté urbaine. Concrètement, ce sont les compétences liées à la voirie qui sortent du giron de la Ville pour être exercées désormais par l'intercommunalité. "Sur cette base, votre vote est requis désormais pour donner mandat au préfet d'opérer ce changement à la date du 1er janvier 2016", explique Roselyne Bienvenu, première vice-présidente d'Angers Loire Métropole. "Cette transformation donnera plus de force au territoire pour mener des politiques volontaristes dans de nombreux domaines, comme le tourisme ou les économies d'énergie", insiste Christophe Béchu. Le passage en communauté urbaine a été voté à l'unanimité du conseil moins une voie.