Ça s'est passé à Angers

Partage Viadeo

Le maire à l’écoute des habitants du Lac-de-Maine

11.09.2015
La visite du maire s'est terminée par une réunion publique salle Chupin. Photo Patrice Campion/Ville d'Angers.

Ainsi qu’il s’y était engagé, Christophe Béchu poursuit sa tournée des quartiers. Après Monplaisir en juillet, les habitants du Lac-de-Maine ont reçu hier la visite du maire.

Consacrée à de nombreux échanges sur le terrain (à la maison de quartier, au stade, avec l’amicale des retraités, les commerçants du square de l’horloge...), la journée du maire au Lac-de-Maine s’est terminée par une réunion publique, salle Auguste-Chupin. L’occasion d’un dialogue direct entre les habitants et le premier magistrat. Un temps privilégié aussi pour permettre à chacun d’exprimer simplement ses préoccupations, ses attentes, ou son plaisir à vivre dans un quartier à l’environnement privilégié.

D’environnement justement, il en a été beaucoup question. Qu’il s’agisse de propreté des rues, de nuisances sonores, de la vitesse excessive de certains véhicules ou de stationnement anarchique, aux abords des écoles notamment. Au-delà de ces questions de proximité qui feront l’objet d’un suivi de terrain par l’élue de quartier Sophie Lebeaupin, le maire a évoqué le projet de nouvelle maison de quartier.

Elle sera située juste en-dessous de l’actuelle, dans le parc de Demazis, et offrira une réponse adaptée aux besoins des habitants et de l’Inter Association du Lac-de-Maine (ILM).

Maison de quartier et concertation

Quant à la maison de maître La Chambre aux deniers, actuelle maison de quartier, elle sera vendue. "Mais pas à un promoteur car il est hors de question qu’il y ait des constructions sur ce site, a assuré Christophe Béchu. Le quartier compte peu de bâtiments historiques aussi il est d’autant plus important de préserver celui-ci."

Le lancement des travaux est prévu en septembre 2016, pour une livraison aux alentours de début 2018, moyennant un budget de 6,5 millions d’euros. "Il faudra, ensemble, définir la taille du jardin vendu avec la demeure car il n’est pas question de priver le quartier de ce parc", a ajouté le maire. Ce sera un des thèmes de la concertation avec les riverains, tandis que l’ILM proposera de son côté une réflexion sur les usages de ce nouvel espace.

Tout comme la réflexion autour du secteur Grand Maine et de la base nautique, ce projet va contribuer à donner un nouveau souffle au Lac-de-Maine. "Votre quartier a été longtemps le symbole de la modernité d’Angers. Aujourd’hui il faut lui redonner de la visibilité, du dynamisme."

De l’aménagement de nouveaux axes de circulation doux, à la réflexion sur les sports de sable à la base nautique, en passant par la création d’un festival de musiques actuelles, les pistes de travail ne manquent pas.