Les nouveautés de la rentrée

Dix mille élèves ont fait leur rentrée dans les écoles maternelles et élémentaires d'Angers. Une rentrée marquée par la création de classes de CP dédoublées et de classes "passerelle", et par la fin du déploiement de l'environnement numérique de travail.

Partage Viadeo
Publié le 05.09.2017

Ce lundi 4 septembre, ils étaient 10000, élèves de maternelle et d'élémentaire, à faire leur rentrée dans l'une des 70 écoles publiques d'Angers. "Un chiffre parfaitement stable depuis l'année dernière", indique Ahmed El Bahri, adjoint au maire chargé des Ecoles et de l'Education. Et auquel on peut ajouter les 3500 élèves de l'enseignement privé pour obtenir le total de la population scolaire d'Angers.

Huit classes de CP "dédoublées"
Parmi les nouveautés de la rentrée, à signaler l'application du dédoublement de classes en CP, initié par l'Education nationale. "C'est une mesure que nous avons accompagnée de manière très positive, indique l'adjoint. Elle va dans le bon sens pour lutter contre l'échec scolaire et éviter les décrochages." A Angers huit classes sont concernées situées en REP+ (réseau d'éducation prioritaire renforcé), à la Roseraie et Monplaisir, avec un effectif ramené à une douzaine d'élèves.

Classes "passerelle" à Jean-Vilar
Autre nouveauté, qui fait suite celle-là à une initiative locale: l'ouverture de deux classes "passerelle" à la Roseraie, d'une vingtaine d'élèves chacune. "Ces classes accueillent des enfants de moins de trois ans, pour lesquels un besoin d'entrée précoce à l'école a été identifié", indique Ahmed El Bahri. Originalité de cette initiative: ces classes ne sont pas situées dans une école mais au centre Jean-Vilar, où deux enseignantes ont été détachées. "Nous sommes bien dans un dispositif de transition, auquel les parents seront fortement associés. En cela nous sommes complètement en phase avec les orientations de notre projet éducatif local."

Maintien des temps d'activités périscolaires gratuits
Si les orientations nationales ont ouvert la voie à une certaine souplesse en termes d'organisation des rythmes scolaires, les élus angevins affirment leur volonté de maintenir les temps d'activités périscolaires, dans le cadre de la semaine de quatre jours et demi. Ces temps restent gratuits, tout comme la garderie de 16h45 à 17h30. Pour la garderie du soir, de 17h30 à 18h30, les tarifs restent inchangés par rapport à l'an dernier.

Environnement numérique de travail
La rentrée 2017 marque aussi la fin du déploiement de l'environnement numérique de travail "e-primo" dans les écoles maternelles et élémentaires. Réalisé sur trois ans, ce déploiement permet aux élèves et à la communauté éducative d'accéder à de nombreux contenus en ligne, outils et services numériques, depuis n'importe quel ordinateur. "E-primo" s'inscrit comme le pendant pour les primaires du dispositif e-lyco déjà en place dans le secondaire. Toujours en termes d'outils numériques, une partie du parc de tablettes iPad qui équipe les écoles élémentaires a été renouvelé.

Travaux de maintenance et de sécurisation
Comme chaque année, les vacances estivales ont été l'occasion de mener d'importants travaux de maintenances dans de nombreux établissements. Rénovations de systèmes de chauffage, façades, sanitaires... ont mobilisé un budget global de 900000 euros. A cela s'ajoutent près de 300000 euros dédiés à des travaux de sécurisation des accès: réfection et pose de clôtures, installation de visiophones, pose de panneaux occultants...