Hommage à Jeanne Moreau en ouverture des Ateliers d'Angers

Pour la 13e année, Angers reçoit les Ateliers d’Angers de Premiers Plans, organisés dans le contexte très particulier du décès de leur fondatrice Jeanne Moreau, fin juillet.

Partage Viadeo
Publié le 25.08.2017

Emanation du festival Premiers Plans, les Ateliers d’Angers ont vocation à aider les jeunes réalisateurs européens prêts à tourner leur premier long-métrage. "Jeanne aimait Angers et y venait très souvent. Elle aimait le festival, qu'elle a découvert comme une révélation en 2003 alors qu’elle présidait le jury. Les Ateliers ont vu le jour moins de deux ans après, et nous les devons à sa ferme volonté de créer une école de cinéma à Angers. Les Ateliers sont nés de cette idée, et s'inscrivent bien dans l’esprit du festival, à savoir la transmission aux jeunes et la préparation du cinéma de demain...  Elle leur a donnés l’âme qu’on leur connaît encore. Jusqu’en 2013, Jeanne animait ces ateliers avec une grande simplicité, du matin au soir, sans rien lâcher avec un seul mot à l’esprit, le travail et encore le travail", témoigne avec émotion Claude-Eric Poiroux, fondateurs de Premiers Plans.

Mercredi 23 août, l’association du festival Premiers Plans, Claude-Eric Poiroux et Jérôme Clément, président du festival, rendaient un vibrant hommage à leur marraine, à l’occasion d’une soirée pendant laquelle la salle a pu découvrir Conversation, une interview émouvante de l’actrice réalisée en 2007 par son amie Josée Dayan, suivi du premier long-métrage de Louis Malle, Ascenseur pour l’échafaud.

Prêts à passer derrière la caméra

Cette année, ils sont au nombre de neuf jeunes réalisateurs venus de France, d’Italie, d’Espagne et du Liban, à intégrer des Ateliers dans le but d’apporter les dernières touches à leur projet avant de passer derrière la caméra. Pour les accompagner, ils passeront du temps avec des réalisateurs comme Robin Campillo, auteur du film événement 120 battements par minute, lauréat du pris du jury à Cannes, et qui aborde le sujet du sida au début des années 90. Le parcours du jeune réalisateur Robin Campillo illustre parfaitement les objectifs du festival Premiers Plans et de ses Ateliers, puisqu’il était venu à Angers en 2003 pour la lecture du scénario de son premier film, Les Revenants. 

Les autres intervenants s’appellent Karim Moussaoui, Léonardo Di Constanza, Lionel Baier, Laurent Bécue-Renard... La plupart d’entre eux échangeront avec le public à l’issue des projections de leur film en soirée aux 400 Coups.

Le public a aussi la possibilité de participer aux Ateliers en matinée aux 400 Coups lors des masterclass que dirigent cette année les cinéastes Lionel Bairer (Suisse), Robin Campillo (France), Leonardo Di Constanza (Italie), Laurent Bécue-Renard, Eskil Vogt (Norvège) et Joao Pedro Rodrigues (Portugal).

Plus d'infos sur les Ateliers d'Angers