L'Arbre-serpents est de retour au musée des beaux-arts

Après une réfection destinée à restaurer sa polychromie d'origine, l'Arbre-serpents a retrouvé sa place sur la terrasse du musée des beaux-arts. Les intempéries avaient altéré les couleurs de cette création de Niki de Saint-Phalle, acquise en 2005.

Partage Viadeo
Publié le 02.05.2017

L'Arbre-serpents de Niki de Saint-Phalle est de retour au musée des beaux-arts. Acquise en 2005 par la Ville, cette création avait été retirée de son emplacement sur la terrasse du musée fin 2016, pour être restaurée dans un atelier spécialisé. Depuis 2012 déjà, elle était cachée des yeux du public par un caisson de protection, destiné à la préserver des intempéries et de la pollution.

Au fil des ans en effet, cette sculpture polychrome réalisée en résine polyester avait perdu de son éclat. Les premiers signes de dégradation étaient apparus en 2010, et sous les conseils des experts du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), en lien avec la "Niki Charitable Foundation", sa réfection complète avait finalement été décidée. Celle-ci a été réalisée par Gérard Haligon, éditeur historique des sculptures de Niki de Saint-Phalle, avec le soutien financier de la Fondation BNP Paribas. L'intervention a permis de restaurer la polychromie d'origine, tout en la rendant plus résistante.