Au nord d'Angers, le plateau Mayenne// Capucins prend vie

Avec l'ambition de créer un nouveau morceau de ville, le projet Mayenne//Capucins devient chaque jour plus concret. De nouveaux habitants arrivent, les mises en chantier se succèdent.

Partage Viadeo
Publié le 13.04.2011
Déjà 500 personnes résident sur l'île des Chalets. D'autres habitants s'y installeront cet été. (Photo: Olivier Calvez/Ville d'Angers)

Au nord d'Angers, le plateau Mayenne//Capucins, en cours d'aménagement, accueillera à terme 20000 habitants. Déjà le nouveau quartier prend vie. Les premiers habitants sont arrivés fin 2009, suivis en septembre 2010 des 158 étudiants de la résidence Einstein, constituée de bâtiments modulaires en bois. Le centre de maintenance du tramway et des bus, inauguré fin 2009, est déjà en activité. Début avril, le parc du végétal Terra Botanica a rouvert ses portes pour sa deuxième saison. Peu à peu les projets quittent les tables à dessin des architectes pour prendre corps sur le terrain, et créer tous les éléments qui feront de Mayenne//Capucins un nouveau morceau de ville.

Vie de quartier et développement durable

Côté logements, les constructions se poursuivent sur l'île des Chalets, la première pièce du puzzle à être sortie de terre et qui accueille 500 habitants. Ils seront rejoints par de nouveaux occupants dès cet été.

Sur Les Capucins, La Grande Fauconnerie, Les Prés, les mises en chantier se succèdent pour des livraisons qui s'échelonneront sur toute l'année 2012.

Parmi ces ensembles, l'île des Capucins est conçue comme le coeur du quartier. Dans ce but sa place centrale devra accueillir commerces et services de proximité, mais aussi des lieux dédiés à la convivialité et aux initiatives d'habitants. Autant d'éléments intégrés à la concertation en cours auprès du conseil consultatif de quartier et du comité d'enseignes.

Du côté des Prés, l'originalité tient à la création d'une association de futurs habitants qui planchent eux-mêmes sur la forme de leurs logements à venir, avec le souci de concevoir un habitat sain et respectueux de l'environnement. Chaufferie au bois et isolation naturelle en ouate de cellulose font partie des solutions retenues, tout comme la volonté de créer des espaces communs pour favoriser les échanges de services et économiser l'espace.

Autre initiative originale, cette fois côté Avrillé en lisière du plateau de la Mayenne: celle d'un îlot à vocations multiples, mêlant logements locatifs sociaux, résidence seniors et crèche municipale.

Toujours côté plateau de la Mayenne, les constructions ont commencé autour des stations de tramway "Bois du Roy" et "Terra Botanica"; les premiers habitants sont attendus en 2012.

Les grands équipements sortent de terre

Construire un nouveau quartier suppose de ne pas se limiter au logement. Transports, commerces, écoles, culture, loisirs… tous ces services indispensables doivent être accessibles aux habitants mais aussi favoriser l'ouverture du quartier, en créant des pôles d'attraction qui rayonnent sur toute la ville et même au-delà.

Au niveau des déplacements, c'est bien sûr le tramway qui constituera l'armature principale des transports en commun. Le tracé de la première ligne a été entièrement intégré au projet, avec des stations à proximité des grands équipements: Terra Botanica bien sûr, mais aussi le futur centre aqualudique (mise en service prévue fin 2013) et la cité éducative Nelson-Mandela.

Déjà en chantier, cette dernière sera constituée d'un groupe scolaire de quinze classes (six classes de maternelles et neuf d'élémentaire), d'une bibliothèque ouverte à tous les habitants, d'une crèche de trente places et d'un centre de loisirs maternel pour soixante enfants de deux à cinq ans. Elle ouvrira dès la rentrée de septembre 2012.

Enseignement toujours, mais cette fois de niveau supérieur: c'est sur l'île de Port-Meslet, à proximité du lycée Jean-Moulin, que s'installera l'Ecole supérieure d'électronique de l'Ouest. A l'étroit dans ses locaux historiques derrière l'Université catholique de l'Ouest, l'école recherchait un site apte à favoriser son développement. Avec ses nouveaux locaux elle disposera dès septembre 2012 d'une capacité d'accueil de 1250 étudiants et d'un campus de 13800m2. Le tout dans un cadre parfaitement en phase avec l'image d'innovation véhiculée par l'Eseo, qui accueille des étudiants de toute la France et de l'étranger, notamment de son antenne implantée à Shanghai.

Du côté des commerces, l'implantation d'enseignes de proximité en pied d'immeuble a été intégrée à plusieurs projets de construction. Enfin l'installation d'un supermarché de 2500m2 est à l'étude, accompagné d'activités de services.