Frédéric Béatse élu maire d'Angers

Réuni en conseil exceptionnel le jeudi 26 janvier, le conseil municipal a élu le nouveau maire d'Angers : Frédéric Béatse.

Partage Viadeo
Publié le 26.01.2012
Le maire Jean-Claude Antonini et Frédéric Béatse arrivent à la séance du conseil municipal. (photo: Thierry Bonnet)
Quelques mots à la presse avant d'entrer dans la salle du conseil. (photo: Thierry Bonnet)
Le maire accueilli par le conseil. (photo: Thierry Bonnet)
André Despagnet, doyen de l'assemblée, rend hommage à Jean-Claude Antonini. (photo: Thierry Bonnet)
Jean-Claude Antonini et André Despagnet. (photo: Thierry Bonnet)
Les élus procèdent au vote à bulletin secret, afin d'élire le nouveau maire. (photo: Thierry Bonnet)
Frédéric Béatse est élu maire. Jean-Claude Antonini le félicite. (photo: Thierry Bonnet)
Le conseil applaudit le nouveau maire. (photo: Thierry Bonnet)
Jean-Claude Antonini, maire honoraire, cède son fauteuil de maire à Frédéric Béatse. (photo: Thierry Bonnet)

Jeudi 26 janvier, le conseil municipal, réuni en séance extraordinaire, a élu le nouveau maire d'Angers suite à la démission de Jean-Claude Antonini.

Frédéric Béatse a été élu maire d'Angers, par 38 voix sur 57 votants.

Le conseil municipal a également décidé que les adjoints seraient au nombre de 21, dont 5 adjoints de quartier. Les adjoints ont ensuite été élus: ils recevront prochainement leur délégation.

Le nouveau maire d'Angers a prononcé son premier discours, retranscrit ci-dessous:

"Mes chers collègues,
Mesdames, messieurs,

Mon émotion est grande ce midi, à la hauteur de celle des Angevins depuis vendredi, jour où Jean-Claude ANTONINI nous a fait part de sa décision personnelle. Comme les Angevins, je suis ému cher Jean-Claude car comme eux je te suis attaché. J'ai eu la chance de travailler avec toi et je sais à quel point tu aimes notre ville, tu aimes les Angevins. Il y a un lien indéfectible entre un maire et la population, entre un maire et son équipe : ces liens demeureront, ils te sont acquis.

Au moment où le Conseil Municipal vient de m'élire, je veux saluer toutes celles et tous ceux qui ont forgé mon engagement, qui ont accompagné mon parcours d'homme, de militant, d'élu. A travers vous, rassemblés dans les rangs du public, dans cette salle ou à l'extérieur devant l'écran, je veux leur dire ma reconnaissance. J'ai été touché par vos messages.

Mon émotion est renforcée par la confiance de l'équipe municipale, confirmée ce midi.

Mais de l'émotion je veux passer à l'action.

Cette équipe, moi j'en suis fier. Sa force c'est sa diversité et son courage.

Elle a déjà un formidable bilan et elle regorge de projets bien engagés.

Jean-Luc ROTUREAU le sait bien pour avoir piloté la rénovation urbaine depuis 2008.

Avec Monique RAMOGNINO, nous réussissons le pari d'un rayonnement culturel de notre métropole tout en développant une action inédite dans les quartiers.

Gilles MAHÉ aussi avec son opiniâtreté à la défense du plan climat. Nous avançons avec ambition et pragmatisme contre le réchauffement climatique.

Avec Rose-Marie VÉRON et le CCAS nous avons mis en place des dispositifs de solidarité adaptés au contexte de crise. Nous avons également soutenu 200 mises à l'emploi direct de jeunes des quartiers.

La première ligne de tramway est un succès ! Elle en appelle une seconde. C'est la tâche de Luc BELOT à Angers Loire Métropole : la Ville et les Angevins ne seront pas absents de ce débat d'agglomération.

Je n'ai cité que quelques noms, les autres voudront bien m'en excuser : de cette équipe émergent de nombreux talents.

Il nous faut maintenant fixer la feuille de route pour les années à venir.

D'abord, achever ce qui a été promis dans le Contrat d'Avenir et de Performance car c'est bien ce contrat qui nous lie aux Angevins. Il nous faut aller plus loin, ne pas nous disperser car la crise nous interpelle.

Deux grandes priorités doivent nous animer pour cette fin de mandat.

La première : le développement économique et l'emploi.

Toutes nos actions doivent bien évidemment servir cette dynamique de développement pour Angers. C'est une compétence de l'agglomération mais en tant que ville centre, nous avons une responsabilité pour porter l'image, l'attractivité du territoire tout entier. Je souhaite qu'Angers mette toutes ses forces dans la bataille, et par Angers je n'entends pas seulement la Ville ou l'agglomération mais tous les acteurs concernés.

Une de mes premières décisions sera de constituer de façon pérenne, un conseil stratégique pour l'emploi rassemblant des chefs d'entreprises angevins, nos outils de développement, les partenaires sociaux, les acteurs de l'économie sociale et solidaire, la Région et bien sûr Angers Loire Métropole, Monsieur le Président.

Vous pourrez compter, avec Daniel LOISEAU, sur mon engagement et ma détermination.

La priorité de mon agenda de maire ira aux visites de terrain, au plus près des chefs d'entreprises et des salariés pour les écouter et les accompagner.

Angers est riche de talents, de pépites, d'hommes et de femmes qui créent, d'entreprises qui innovent. Ces réussites ne sont pas assez connues. Il faut à la fois valoriser les talents, leur donner les moyens de s'exprimer, de susciter la petite étincelle qui enflamme la créativité.

C'est sur eux que nous pourrons bâtir une image solide et durable pour Angers.  En France, en Europe, à l'international.

Nous prendrons des initiatives pour les industries culturelles et créatives mais aussi pour le sport avec une action spécifique pour nos sportifs angevins de haut niveau susceptibles de participer aux Jeux Olympiques de Rio : c'est dès aujourd'hui que l'équipe Angers 2016 doit commencer à se mettre en place. J'ai d'ores et déjà demandé à Michel Houdbine de s'y atteler.

Mais le développement à tout prix, ce n'est pas le développement à n'importe quel prix.

Le choix décisif pour l'avenir des berges de la Maine, donnera plus de potentiel de développement pour Angers et augmentera encore la qualité de la vie dans notre cité. Ce formidable projet inscrira Angers dans le concert des métropoles françaises et nous permettra de revendiquer notre place à l'international.

Ma seconde priorité sera la solidarité, le lien social. Vous connaissez l'attachement de notre équipe au dialogue avec les Angevins. Ils souffrent de la crise, comme tous les Français. L'emploi est la première des réponses pour la dignité des personnes mais il faut aussi accompagner celles et ceux qui en sont exclus.

Il y aura bien sûr la cité de la solidarité qui viendra soutenir davantage les 1.700 associations qui agissent chaque jour pour renforcer les liens de solidarité entre les Angevins.

Dès mercredi, à Monplaisir, je signerai avec Jacques AUXIETTE  les premiers contrats emploi solidarité pour nos quartiers.

Je garderai le lien avec les Angevins les plus fragilisés, ceux qui n'ont pas de travail ou à qui le travail ne permet pas de vivre décemment.

Je m'engage à conserver une fois par mois une permanence pour recevoir tout Angevin qui voudra rencontrer son Maire.

L'égalité des chances passe par l'éducation.

Je serai de tous les combats pour défendre l'école de la République.

Je serai de tous les combats pour défendre notre ville, l'emploi, la solidarité.

Dès cet après-midi, je me rendrai à la rencontre des parents, des enseignants de l'école Jules Verne, au cœur du quartier de la Roseraie pour faire un point sur leur situation face aux menaces de fermeture de classes. J'accompagnerai avec la même attention les autres écoles injustement frappées.

Dans les semaines qui viennent, je nommerai un médiateur du service public pour s'assurer, dans la transparence et l'indépendance, de l'égalité d'accès de tous au service public municipal à Angers.

Avec mes collègues nous mesurons l'ampleur de la tâche avec lucidité, avec réalisme, avec enthousiasme. Pour la mener à bien, je le redis, nous aurons besoin de toutes les énergies.

J'ai siégé dans d'autres assemblées, dans l'opposition. Je sais à quel point le rôle de la minorité est parfois ingrat. Je veux m'entourer de toutes les expertises et il est normal, dans une démocratie, que l'opposition soit respectée.

Je me tourne vers la minorité. Je serai à votre écoute à vous aussi, j'accueillerai et je discuterai vos propositions lorsqu'elles iront dans le sens de la construction. Je saurai aussi encadrer nos débats lorsqu'ils sortiront du cadre de la démocratie apaisée telle que je l'entends.

Très vite, je prendrai contact en ce sens avec le leader de la minorité pour convenir avec lui des principes de fonctionnement clairs, concrets et sereins.

Je sais pouvoir compter sur le travail rigoureux, efficace, attentif de l'administration municipale, des services et de l'ensemble des agents municipaux.

Des bases solides, un bilan et une administration en marche, une équipe pleine d'énergie et d'envie, des finances saines, une démocratie revigorée, des priorités claires pour l'emploi et la solidarité, voilà mon programme.

Aux Angevines et aux Angevins, je veux dire que toute l'équipe municipale sera là et bien là, au rendez-vous et dans l'action.

En avant !"