Le projet Grether&Phytolab retenu pour réinventer les rives de la Maine

Après deux ans de concertation et d'études, les élus de la Ville ont désigné, le 2 avril, le projet lauréat pour l'aménagement des rives de la Maine: celui de l'équipe Grether&Phytholab.

Partage Viadeo
Publié le 03.04.2012
Le projet conçu par l'équipe Grether&Phytolab imagine un plissement des rives pour une descente tout en douceur vers le lit de la rivière.

Dans la soirée du lundi 2 avril, à l'issue d'un conseil extraordinaire amorcé au théâtre le Quai et poursuivi à l'hôtel de ville, c'est le projet du cabinet François Grether qui a emporté la partie et qui se voit remettre les clés de l'aménagement des berges de la Maine, pour les vingt à trente prochaines années.

Au terme de deux années de concertation et de réflexion particulièrement exemplaires, et pendant lesquelles les Angevins se sont passionnés pour l'avenir de leur ville, "Angers dispose d'un beau projet, d'un bel avenir, et je vous propose de nous y atteler sans attendre", a invité le maire Frédéric Béatse.

Les points forts du projet Grether&Phytolab

Le projet, c'est celui, intitulé "Rives Nouvelles", de l'équipe Grether&Phytolab. Des trois encore en lice, c'est lui qui, à l'évidence, répondait le mieux à l'idée que se font les Angevins du visage futur des berges de la Maine. A savoir: un boulevard urbain décalé au pied du château, un aménagement en plissés des rives pour favoriser l'accès à la rivière et la cohabitation entre les différents usages et usagers, un concept de "parc et port" qui permet de jouer sur l'eau et la terre, des passerelles pour relier et dynamiser indifféremment les deux rives au profit des modes doux de déplacements, une végétalisation nouvelle de la place La Rochefoucauld, ou encore un ascenseur au pied du château pour accéder à la promenade du Bout du Monde.

Plus en amont de la rivière, le projet Grether imagine aussi le démantèlement de l'actuelle zone d'activités Saint-Serge au profit d'un immense parc où se côtoieront logements et immobiliers d'entreprise, mais aussi des cités lacustres "fabriquées" de toute pièce dans le lit de la rivière. En aval, le secteur de La Baumette conserverait son accroche sportive, mais de nouvelles constructions y sont envisagées. Pour marquer davantage l'entrée Sud-Ouest d'Angers, Grether&Phytolab proposent enfin la matérialisation d'une véritable porte de ville au débouché du pont de l'Atlantique, et directement connectée à la gare Saint-Laud.

Un transport en commun le long de la Maine

Les 90 habitants du groupe projet, les élus, les membres du conseil de développement d'Angers Loire Métropole et du Pays d'Angers, le conseil local de l'environnement et l'ensemble des partenaires associés à la réflexion depuis près de deux ans, se retrouvent tous autour de ce projet, même si certains points d'interrogation, voire de désaccord, demeurent.

De fait, et ainsi que l'a bien spécifié le maire, l'équipe de François Grether aura à revoir sa copie sur quelques points et à en approfondir d'autres, comme par exemple, l'aménagement à affirmer du secteur de la maison du Roi de Pologne, la constructibilité à vérifier des terrains de la Baumette, certains aménagements en bordure de rivière…

"Nous aimerions par exemple garder l'idée d'un transport en commun le long de la Maine", a notamment souligné Frédéric Béatse, avant d'ajouter "qu'en termes de mobilités, il faudra de toute évidence prioriser la construction de l'échangeur Saint-Serge".

Un plan-guide

Pour résumer, tout reste à faire, à caler, à planifier, à étudier, à séquencer… et à imaginer encore au regard de l'évolution des modes de vie, des contraintes financières, de l'environnement, de la faisabilité technique pour tout ce qui touche à l'hydraulique notamment. Rien que de très logique pour un projet au si long cours.

La suite des opérations va consister désormais à élaborer un plan-guide où sera consigné le timing des opérations. Il visera entre autres points à inscrire les actions, à les échelonner dans le temps et à poser les règles architecturales. Ce plan-guide sera révisé annuellement pour coller au plus près aux priorités de la Ville et des Angevins.

Lundi soir, plus qu'à un projet, c'est surtout à une ambition que les élus de la Ville d'Angers ont donné corps.

Plus d'infos sur le projet Rives Nouvelles