Quatre architectes désignés pour plancher sur le futur centre de congrès

Quatre architectes de renommnée internationale viennent d’être désignés pour plancher sur le projet du futur centre de congrès d'Angers. Un nouvel outil au service d’un rayonnement économique renforcé et de l’emploi, d'ici à 2017.

Partage Viadeo
Publié le 04.05.2012
Quatre architectes de renommée internationale ont été désignés dans le cadre d'un appel à projets européens. Photo: Guy Durand.

"La concurrence entre les territoires est acharnée. Il faut se donner les outils pour marquer des points dans cette compétition européenne. C’est l’ambition du futur centre de congrès qui pourrait voir le jour en 2016 ou 2017", souligne Frédéric Béatse.
Pour mener à bien ce dossier, porté avec la chambre de commerce et d’industrie, la Ville a lancé un appel à projets européen. Quatre équipes sont retenues, emmenées par des architectes mondialement reconnus : Kengo Kuma, Dominique Perrault, Paul Andreu, Rudy Ricciotti (lire ci-dessous). Elles vont désormais plancher sur le sujet et disposent de quelques mois avant de rendre leur copie.

Architecture remarquable.


Situé face au château, le centre de congrès sera un élément fort du projet des Berges de Maine. "Symbole de modernité", remarquable par son architecture et sur le plan environnemental, flexible et capable de s’adapter aux besoins, il disposera d’un auditorium de 1 650 places de niveau international, véritable écrin pour les talents angevins : notamment l’orchestre national des Pays de la Loire, premier orchestre français en nombre d’abonnés, et le festival Premiers Plans qui accueille 70 000 spectateurs à chaque édition. Salles de réunion, espace d’exposition, parking de 200 places complèteront le projet, ainsi qu’un hôtel quatre étoiles de haut standing, avec restaurant, renforçant ainsi l’offre locale insuffisante.
"Ce nouvel équipement va nous permettre de développer un pôle d’excellence autour du tourisme d’affaires et renforcer notre rayonnement culturel", poursuit le maire. "Les retombées sont aujourd’hui estimées à 50 millions d’euros par an, essentielles pour notre économie et l’emploi. Notre objectif est de les doubler".

Quatre équipes internationales en lice.

Les architectes sélectionnés sont :

- Kengo Kuma (Quillé construction) a réalisé le musée d’Ando Hiroshige, de Nasu Stone et du canal Kitakami au Japon. En projet, la philharmonie de Paris et la rénovation de la tour First de la Défense. Dans l’équipe, l’Angevin Frédéric Rolland.
- Dominique Perrault (Sogéa Atlantique). Outre la  bibliothèque nationale de France, on lui doit la piscine olympique et le vélodrome de Berlin, le centre olympique de tennis de Madrid, le palais des congrès et le hall d’exposition de León (Espagne), le musée Dobrée de Nantes…
- Paul Andreu, avec Thomas Richez (Spie Batignolles). Longtemps architecte des aéroports de Paris Charles-de-Gaulle, Paul Andreu a signé l’opéra de Pékin, le centre des arts de Shangai ou encore le musée de la mer d’Osaka.
- Rudy Ricciotti (Impresa Pizzarotti). Il est l’architecte des philharmonies de Postdam à Berlin et de Gstaad, du palais des festivals de Venise, du musée d’art contemporain de Liège, du pôle des expositions de Milan et de l’aile des arts de l’Islam au Louvre.