Une pluie de records à Jean-Bouin

Fidèles au poste, Camille Muffat et Yannick Agnel ont une nouvelle fois brillé avec pour chacun un titre et un record de France en 200m nage libre.

Partage Viadeo
Publié le 18.11.2012

Dimanche 18 novembre

Dernier jour des championnats de France de natation Elite en petit bassin à la piscine Jean-Bouin. Une nouvelle fois, les tribunes affichent complet et les bons résultats sont au rendez-vous. Au final deux records du monde, trois records d’Europe et huit records de France sont tombés à Angers depuis jeudi.

Les Angevins au rendez-vous


La nageuse angevine Marion Blanchard salue et remercie le public après sa finale du 400m 4 nages. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Deux nageurs angevins sont en lice ce dimanche. Guillaume Lebrin, en finale jeunes du 200m brasse, décroche la 6e place, non loin des tous meilleurs, après une course pleine de promesses.
Très belle performance également pour Marion Blanchard, la sociétaire du club Angers natation, qui dispute ses derniers championnats de France. Non seulement elle décroche une place en finale A du 400m 4 nages mais s’offre en plus une belle 6e position dans un temps canon. "C’est vrai que c’est un bon chrono pour moi, même si j’ai été un peu moins bien dans le dernier 100 mètres. Avec ces deux finales, je suis contente de mes championnats de France mais aussi très émue de dire au revoir à ce super public." Le titre revient à Fantine Lesaffre qui s’impose devant Isabelle Mabboux et Adeline Martin.

Deux 200 mètres de feu


Yannick Agnel au départ du 200m nage libre qu'il va remporter en battant le record de France. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Même distance, même nage et même résultat pour Camille Muffat et Yannick Agnel en finale du 200m nage libre. Les deux stars de la natation française sont sacrés, en ayant tutoyé le record du monde de la discipline. En effet, tous deux échouent à une poignée de dixièmes de la meilleure marque internationale. Cela malgré leur avance aux temps intermédiaires durant les trois quarts de la course et le soutien inconditionnel d’un public angevin chaud bouillant. Au passage, ils battent tous les deux le record de France. Tout de même! Muffat et Agnel s’imposent facilement, respectivement devant Charlotte Bonnet, la Danoise Lotte Friis et Mylène Lazare; et Grégory Mallet et Mehdy Metella chez les garçons.


200m nage libre: Camille Muffat échoue de peu dans sa quête du record du monde. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

"Je ne suis pas loin de battre le record du monde. Quatre petits dixièmes, c’est à la fois peu et beaucoup,
réagit le nageur niçois après sa course. Il m’a manqué un peu de fraîcheur pour finir plus fort. Malgré tout, je suis satisfait du titre, du record de France. Je me suis bien donné et vais maintenant me reposer pour être au top pour les championnats d’Europe qui arrivent vite." Même constat chez Camille Muffat: "je suis heureuse de mes performances. Je me sens bien, sereine pour les futures compétitions."

Bousquet, roi du papillon


Frédérick Bousquet repart d'Angers avec deux titres de champion de France. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Plus tôt dans l’après-midi, le 50m papillon est revenu à Frédérick Bousquet qui ajoute une ligne supplémentaire à son palmarès déjà bien garni. Une victoire acquise assez facilement en 22’’57, devant Jérémy Stravius qui quitte néanmoins Angers avec trois médailles d’or autour du cou. Pour Bousquet, l’or revient une deuxième fois en l’espace de quelques minutes avec la victoire du relais 4x50m nage libre des cercles des nageurs de Marseille.

Les autres courses de dimanche

Quatre autres finales étaient au programme. A commencer par une des épreuves les plus spectaculaires: le 50m nage libre dames. Le titre revient à Anna Santamans devant la danoise Pernille Blume, Mélanie Hénique et Béryl Gastaldello. Dans le 200m brasse messieurs, Giacomo Perez-Dortona s’impose aux dépens de William Debourges et Malik Fall. Alors que dans le 200m dos dames, la victoire revient facilement à la favorite Alexianne Castel. Enfin, dans la dernière course de ces championnats de France de haut vol, l’équipe d’Amiens remporte le relais du 4x50m 4 nages dames.

Samedi 17 novembre

Championnats de France, troisième jour. En l'absence ce samedi de Yannick Agnel, qui goûte un repos bien mérité après ses exploits des journées précédentes (et avant son retour demain sur 200 mètres), les principaux animateurs des épreuves se nomment Laure Manaudou, Florent Manaudou, Camille Muffat ou encore Jérémy Stravius. Bref, du beau monde à nouveau dans le bassin de Jean-Bouin.

Une mention également à Anthony Pannier, qui décroche le premier titre du jour dans l'épreuve la plus longue de ces championnats: 1500m. Une distance parcourue en 14'38"32, soit un nouveau record des championnats de France pour le nageur de Sarcelles.

Record de France pour Laure Manaudou, sur 50 mètres dos

Dans la foulée, c'était l'heure du retour de Laure Manaudou, alignée en finale du 50 mètres dos et chaudement applaudie par le public au moment d'entrer en lice. Elle s'impose en 27"11, record de France à la clé! "C'est une belle surprise, et ça me rassure sur ma capacité à nager encore très vite, indiquait-elle après la course. Pourtant je ne pense pas avoir fait une course parfaite. J'ai les moyens de faire mieux et j'espère que ce sera le cas dès la semaine prochaine, pour les championnats d'Europe."


Aujourd'hui les honneurs sont pour sa soeur, mais Florent Manaudou enrichit son palmarès d'un titre de champion de France du 50m brasse. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Au milieu de cette pluie de records qui tombe sur Jean-Bouin depuis trois jours, le titre obtenu par Florent Manaudou en 50m brasse, accompagné du record des championnats de France (26"39) relève presque de l'anecdote. Tout comme la victoire de Camille Muffat en 400m nage libre: alors qu'elle avait tutoyé il y a trois semaines le record du monde sur la distance, la nageuse de Nice s'en éloigne cette fois de plus de 4 secondes. Longtemps accrochée toutefois par la Danoise Lotte Friis, invitée de ces championnats, Muffat a montré dans la dernière longueur son tempérament de gagneuse, en distançant nettement sa rivale.


Sur 100m dos, Jérémy Stravius a dû batailler jusqu'au bout pour préserver son titre face à Benjamin Stasiulis. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Vers 18h20, l'épreuve du 100 mètre dos messieurs fut l'occasion d'une belle bagarre entre Jérémy Stravius, tenant du titre, et Benjamin Stasiulis. Finalement Stravius conserve son titre, sur la plus petite différence possible: 51"18 contre 51"19.

Cette série de finales s'est terminée sur la même longueur qu'elle avait commencé: 1500 mètres, cette fois chez les dames. Morgane Rothon s'impose sans surprise, en 16'14"33, nouveau record des championnats de France. Elle devance nettement ses deux poursuivantes immédiates: Aurélie Muller (16'31"57) et Marion Brunel (16'43"84).

Vendredi 16 novembre

Yannick Agnel a terminé sa journée comme il l'avait commencée. Bien dans sa tête, bien dans ses jambes et surtout, bien dans ses bras. Bien décidé aussi à en découdre en petit bassin; histoire de se prouver que l'après-JO n'est pas signe de dépression. Du 800 mètres matinal où il a fait tomber un record d'Europe, il n'a rien cédé sur son 100 mètres en cet fin d'après-midi. Son excellent départ lui a valu de mener nettement la course en tête pour, finalement, la gagner (46'68) à une demi-seconde devant le Marseillais, William Meynard.

Angers lui réussissant bien, le Niçois très apprécié et applaudi du public angevin, disait au sortir du bassin "sa satisfaction de pouvoir récupérer 24 heures" avant de se représenter sur le plot du 200 mètres nage libre, dimanche. Il se disait tout aussi simplement "heureux", et "prêt" à récidiver aux championnats d'Europe de Chartres, dans quinze jours.

Son camarade, Amaury Leveaux, a eu nettement moins de chance, puisqu'il s'est difficilement classé à la huitième place de la course sur une distance qui reste pourtant l'une de ses spécialités. Vrai que depuis son arrivée à Angers, mercredi, le champion n'est pas au meilleur de sa forme, qui souffre d'un coup de froid.


Laure Manaudou à l'aise dans le bassin angevin. Bien que talonnée par Charlotte Bonnet, elle s'impose dans le 100 mètres 4 nages. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Laure, l'expérimentée... dans un mouchoir. Le 100 mètres 4 nages s'est joué sur le mur (à 1'00''55)  pour la multi-championne Laure Manaudou, talonnée à six petits centièmes par la Niçoise Charlotte Bonnet, première du podium jeunes. Sans nul doute, l'expérience de Laure a fait la différence sur la dernière marche de ce 800 mètres nage libre, en petit bassin (32 bassins au total!).

Stravius, nouveau record de France en 400 mètres 4 nages. Les performances continuent de pleuvoir sur le bassin de Jean-Bouin où l'Amiénois, Jérémy Stravius, sélectionné olympique, a lui aussi battu le record de France sur le rude exercice du 400 mètres 4 nages. Exercice qui impose aux nageurs de couper les rythmes de nage en cours de ligne, passant du crawl au dos... N'empêche, Jérémy Stravius a largement dominé pour finir en 4'06'85 (contre le précédent record français de 4'07''97).


Camille Muffat peut avoir le sourire: elle vient de décrocher le record du monde du 800m nage libre. Le matin même, son compagnon d'entraînement Yannick Agnel s'est lui emparé du record d'Europe, sur la même distance. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Ovation pour la chouchoutte française! Camille Muffat n'allait pas rater l'occasion de pulvériser à son tour le record du monde en grande distance, et boucle sa course du 800m en 8'01''06. Elle améliore le score de trois secondes et termine sous une ovation du public. "Cela a l'air tout facile pour elle, commentait Yannick Agnel, son coéquipier niçois. Je suis très fière d'elle car je sais qu'elle le mérite"

Record d'Europe en 800 pour Agnel. Qui l’eut cru ? Au lendemain de son record mondial en 400 mètres nage libre, Yannick Agnel a réïtéré l'exploit, ce matin, en tombant un nouveau record et non des moindres: celui d’Europe sur 800 mètres nage libre , une longue distance que le Niçois goûte assez peu d’habitude…. "Je ne me dope qu’au... Nutella", déclarait-il à la presse, après ce nouvel exploit, admettant que pour le 100 mètres, l’exercice serait peut être un peu plus coriace et que "l’imbattable" bleu-blanc-rouge dans cette discipline n’était autre qu'Amaury Leveaux.

Dans la matinée, les deux champions olympiques se sont qualifiés sans difficulté pour la course la plus attendue de l’après-midi : le 100 mètres nage libre pour lequel Amaury Leveaux s’est qualifié à la troisième place (en 48’’39) et Yannick Agnel à la quatrième (en 48’’42).

Jeudi 15 novembre


L'Angevin Guillaume Lebrin se classe à la sixième place de la finale jeunes, en 100 mètres brasse. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Parmi les deux nageurs angevins engagés, Guillaume Lebrin n'a pas raté son entrée en matière. Agé de 17 ans et formé à Angers Natation, le jeune nageur dispute ses premiers championnats de France "à la maison". Aligné sur 100 mètres brasse, il décrochait en matinée son billet pour la finale jeunes (14-18 ans), en 1'04"38. Vers 17h30, c'est sous les encouragements du public qu'il prend le départ couloir 3. Il améliore alors sa marque personnelle (1'04"30), lui permettant de prendre la sixième place.

A 17h45, la première finale A permettait à Florent Manaudou d'entrer en scène, sur 50 mètres nage libre. Il enlève le titre en 20'86", établissant au passage le nouveau record des championnats de France. "Après la réussite des JO, j'avais envie de marquer le coup devant le public français, exprimait-il à la sortie de l'eau. Ce titre de champion de France, c'est quelque chose qui me tenait à coeur."


Jean-Bouin est debout: Yannick Agnel vient de battre le record du monde du 400 mètres nage libre. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Mais la grosse sensation de la journée a eu lieu une petite dizaine de minutes plus tard. Au départ du 400 mètres nage libre, sur le couloir n°5, Yannick Agnel ne se doutait pas qu'il était sur le point d'apporter une nouvelle performance majeure à son palmarès déjà bien fourni. Et pourtant, c'est sous les encouragements d'un public en feu qu'il conclut sa seizième longueur sur une marque de 3'32"25, synonyme de record du monde!

C'est bien sûr le sourire aux lèvres qu'il commentait sa course à la sortie du bassin: "C'est génial, c'est mon premier record du monde, et franchement je ne m'y attendais pas! Je me sentais bien dans l'eau mais je n'avais pas conscience que j'étais en train d'accrocher le record. C'est dans la dernière longueur, en voyant les flashs crépiter et en entendant les encouragements du public, que j'ai réalisé que j'étais en train de réussir un gros coup. Et à l'arrivée, que de la joie, je ne réalise pas encore!"


Marion Blanchard, à gauche, au départ de la finale du 200 mètres quatre nages. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Autre représentante d'Angers engagée sur la compétition, Marion Blanchard a atteint son objectif pour ses derniers championnats de France: disputer la finale A en 200 mètres quatre nages. Engagée sur le couloir 1, elle termine l'épreuve en 2'18"65, à la huitième place. "Je suis un peu déçue. J'ai pris un mauvais départ et ensuite je n'ai pu que subir la course. Bien sûr je suis contente d'avoir pu disputer la finale, mais j'aurais aimé faire mieux." Marion sera encore au départ d'ici dimanche des séries sur 100 mètres et 400 mètres 4 nages, avec toutefois peu d'espoir de qualification pour les finales: "Ces derniers mois j'ai dû réduire mes créneaux d'entraînement, et ça se ressent notamment dans la difficulté à enchaîner les courses."


Jérémy Stravius a le sourire à l'arrivée du 200 mètres quatre nages: il vient de battre le record de France. (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Déjà servi par les performance de Manaudou et Agnel notamment, le public de Jean-Bouin n'était pas encore au bout de ses émotions. A 19 heures, c'était au tour de Jérémy Stravius, autre médaillé de Londres, de s'aligner au départ du 200 mètres quatre nages. C'est sans surprise qu'il s'impose pour décrocher le titre, et enlever au passage le record de France, en 1'54"50.

La dernière épreuve individuelle de la journée, le 100 mètres nage libre dames, était l'occasion pour Camille Muffat, multi-médaillée de Londres, de recevoir à son tour les applaudissements de Jean-Bouin. C'est au terme d'une course parfaitement maîtrisée qu'elle remporte le titre en 52'73", record des championnats de France.