Le 21 février à 19h, naissance d'Angers Télé

A vos agendas! Le 21 février à 19h, Angers Télé sera lancée. Son objectif: couvrir l'actualité du territoire angevin et valoriser les talents et les initiatives du territoire.

Partage Viadeo
Publié le 13.02.2013
Olivier Hamon, directeur d'Angers Télé, dans les locaux de la chaîne rue de la Rame (Photo: Thierry Bonnet/Ville d'Angers)

Le 21 février à 19h, Angers et son agglomération auront enfin une nouvelle télévision locale. Angers Télé sera visible sur le canal 30 de la TNT et de Numéricable. Dans les six prochains mois, la chaîne devrait également être diffusée sur les autres types de box. Elle sera également regardable sur internet avec la possibilité de suivre l'antenne ou de consulter les émissions à la demande. Angers Télé émettra 24 h/24 grâce à la rediffusion des émissions quotidiennes et à l'achat de programmes via des réseaux de chaînes locales. Dans ce domaine, il faut signaler la mise sur pied d'un partenariat renforcé avec la chaîne de Cholet.

Valoriser les initiatives locales

Le lancement d'Angers Télé répond à une forte demande des acteurs culturels, sportifs et économiques. "Depuis la fin d'Angers 7 en 2010, Angers était privée d'un tel média populaire qui permet de valoriser les initiatives locales", explique Jean-Claude Bachelot, le président de la société d'économie mixte créée afin de pallier ce manque. On retrouve dans son capital la Ville d'Angers, Angers Loire Métropole, mais également les clubs sportifs pros et des entreprises angevines comme La Boucherie ou Le Grenier à pain.

Un parrain, Jérôme Clément

À noter qu'Angers Télé peut se prévaloir d'un parrain prestigieux: Jérôme Clément, ancien président fondateur de la chaîne Arte et ancien dirigeant du centre national de la cinématographie. Angevin de cœur, il est notamment le président du festival Premiers Plans.

La nouvelle chaîne disposera également d'un comité d'éthique composé de cinq membres issus d'univers très divers et présidé par Michèle Favreau, doyen de la faculté de Droit, Économie et gestion d'Angers. Outre sa présidente, le comité sera composé de Many Camara, professeur, sociologue et anthropologue, également militant associatif; Carole Guiard, présidente de l'association Point-y-Est et membre du Groupement des intellectuels aveugles et amblyopes (GIAA); Jean Rousseau, responsable de la communauté Emmaüs de Saint-Jean-de-Linières et président d'Emmaüs International; Gérard Sarazin, président du club de La Vaillante Tennis de table. Ce comité d'éthique veillera "à la pluralité de l'information, à la bonne qualité des programmes et au bon usage de la langue française".

Un grand rendez-vous quotidien

À partir du 21 février, Angers Télé proposera son grand rendez-vous quotidien autour de 19 h. "Une heure de programme composée d'un journal en plateau de 20 mn avec un invité, suivi de la météo puis d'une grande émission thématique de 40 mn", explique Olivier Hamon, le directeur général de la nouvelle télévision. Les thèmes seront identiques chaque semaine. Le lundi permettra de faire un retour sur le week-end sportif. Le mardi, il sera question d'économie, le mercredi de vie associative, le jeudi de foot et le vendredi de culture et de sorties week-end.

"Deux fois par mois, nous proposerons également une émission itinérante d'une heure trente présentée à partir d'un quartier d'Angers ou d'une commune de l'agglomération", précise le directeur. Enfin, Angers Télé sera évidemment présente lors des grands événements comme les Accroche-cœurs ou le festival Premiers Plans.

Seulement huit salariés

"Nous avons choisi de démarrer modestement, insiste Olivier Hamon. Nous avons restreint notre équipe à seulement huit personnes." À côté du directeur, on trouve quatre journalistes, deux techniciens et une personne en charge d'internet, des réseaux sociaux et de jouer un rôle de médiateur entre les spectateurs et la chaîne.

À signaler la présence de professionnels reconnus comme Fabrice Gasdon en tant que rédacteur en chef et Thierry Lardeux aux sports. A leurs côtés, de nouveaux visages seront à l'antenne pour la présentation du JT: Nadège Abderrazak, venue de la chaîne Locale en Seine-Saint-Denis, et Hélène Chapelet, passée par les chaînes Canal 15 à la Roche-sur-Yon et Grand Lille TV dans le Nord.

Concernant son fonctionnement, la participation des collectivités représentera 400000 euros par an pour la Ville, 300000 euros pour Angers Loire Métropole et ses 33 communes, et 40000 euros pour la Région. La chaîne bénéficie également des anciens locaux de la télévision locale, rue de la Rame.