Les basketteuses de l'UFAB fêtées en mairie

Tout juste championnes de France de Ligue 2, les joueuses de l’Union Féminine Angers Basket (UFAB 49) ont été reçues à l’hôtel de ville en l'honneur de leur titre et de leur excellente saison.

Partage Viadeo
Publié le 17.05.2013
Après avoir remis aux joueuses la médaille de la Ville, le maire Frédéric Béatse s'est vu offrir un maillot dédicacé. (Photo Patrice Campion/Ville d'Angers)

Sur un nuage! Médailles d’or autour du cou, les basketteuses de l’UFAB accompagnées des dirigeants du club, du staff technique, des bénévoles et des partenaires, ont fêté leur tout nouveau titre de champion de France de Ligue 2 dans le salon d’honneur de l’hôtel de ville, à l'invitation du maire Frédéric Béatse et des élus municipaux. Une consécration acquise de haute lutte à l’issue d’un "Final four" (finales entre les quatre meilleures équipes de la saison régulière) de toute beauté, à Nice, les 10 et 11 mai dernier. Après avoir battu en demi-finales Calais (68-59) et décroché par la même occasion leur billet pour la Ligue féminine (le plus haut niveau national), les Angevines sont venues à bout des Niçoises archi-favorites de la compétition, qu’elles jouaient en plus à domicile. Résultat: un cinglant 65-55 pour l’UFAB. Un exploit.

Dans la peau des outsiders

"C’est d’autant plus fort que nous sommes venus à Nice dans la peau des outsiders. Personne ne nous voyait gagner sauf peut-être... nous", s’amuse Brito de Sousa, le président du club. "C’est une surprise oui et non, ajoute David Girandière, le coach. Avant le Final four, nous étions invaincus depuis le 9 février et avions déjà battu Calais et Nice récemment à Jean-Bouin. Ces dix filles sont vraiment super, aussi bien sur qu’en dehors des parquets. Elles méritent ce qui leur arrive."

La victoire de tout un club

Ce titre, c'est aussi la victoire de tout un club. Un club né de la fusion entre les sections féminines de l’ABC et de Saint-Léonard il y a seulement neuf ans. "Nous avons commencé au niveau régional et avons gravi les échelons petit à petit, se rappelle le président. Cela grâce au travail de nos formateurs et de nos bénévoles. Cette belle saison, c’est une récompense que l’on doit à tout le monde." Un travail également salué par Frédéric Béatse, le maire. "Ce formidable parcours de l’UFAB est une belle réussite sportive mais pas seulement. Les valeurs d’humilité véhiculées, l’attention portée à l’éducation à travers le sport, des plus petits licenciés jusqu’au haut niveau, font de ce club un modèle de développement."