Rythmes scolaires: les emplois du temps revus et corrigès dès septembre

Au terme d'une concertation menée tambour battant, le maire Christophe Béchu et son adjointe à la petite enfance ont expliqué en quoi et pourquoi les emplois du temps des maternelles et des primaires seraient amendés dès le 2 septembre prochain. Explications.

Partage Viadeo
Publié le 10.06.2014

Au terme d'une concertation rondement menée auprès des familles, des écoles, des conseils d'école et des différents acteurs impliqués dans les rythmes scolaires, le maire, Christophe Béchu, et son adjointe à la petite enfance et à la famille, Caroline Fel, ont expliqué en quoi et pourquoi les emplois du temps des enfants scolarisés dans les écoles publiques de la Ville évolueront dès la rentrée prochaine.

Sieste ou temps calmes pour les maternelles

Dès septembre, les plus petits - de la petite à la grande section - reprendront l'école un quart d'heure plus tôt (dès 13h45) pour un temps périscolaire d'une durée d'une heure, et ce chaque après-midi de la semaine (hormis le mercredi). Ce temps de tout début d'après-midi permettra aux plus jeunes d'entre eux de faire la sieste et aux plus grands de bénéficier d'un temps d'activité "calme et reposant""En repositionnant ce créneau en début d'après-midi, les enseignants pourront retrouver le contact avec les familles à la sortie des cours ; ce qui n'était plus le cas et générait même parfois des confusions chez les parents...", note Caroline Fel. 

"Cette nouvelle organisation permettra de lutter contre l'augmentation de la fatigue constatée chez les plus jeunes depuis l'application des nouveaux rythmes scolaires. Ceux-ci évoluaient en effet sur un emploi du temps identique à celui des élémentaires", explique Christophe Béchu. "Ce choix retenu par la Ville d'Angers est à ce jour le meilleur pour les plus jeunes", assure également Luc Launay, le directeur académique des services de l'Education nationale. Les deux écoles Condorcet et Montesquieu, déjà à ce régime cette année, confirment un bilan positif pour les plus jeunes.

Pour les élémentaires, début et fin de semaine en temps périscolaires

Pour les élémentaires, là encore du changement visant à recentrer les temps périscolaires sur les lundis et vendredis après-midi exclusivement. Deux jours de la semaine sur lesquels chacun s'accorde à reconnaître que les enfants sont le plus fatigués (retour et veille de week-ends).

"Ces plages horaires de 90 minutes chacune vont permettre de maintenir la variété et la richesse des activités sportives et culturelles proposées en lien avec les associations notamment", ajoute le maire. Quatre-vingt-dix minutes, c'est le temps nécessaire en effet pour envisager un déplacement hors de l'école. "Ce facteur est capital: à Angers, un enfant sur deux n'a pas d'activité extra-scolaire", précise à son tour, Caroline Fel. "La concertation a montré que pour ces enfants-ci les nouveaux rythmes scolaires étaient générateurs d'activités nouvelles, intéressantes à conserver."

Equipements sportifs et piscines à nouveau libérés

Deuxième vertu de ce nouvel emploi du temps pour les élémentaires: "La concertation nous a permis de mesurer à quel point il devenait difficile pour les collégiens et les lycéens d'accéder aux équipements sportifs et aux piscines depuis la mise en place des rythmes scolaires en quinconce sur chaque après-midi de la semaine", renchérit le premier magistrat. "En régularisant ces temps les lundis et vendredis après-midi, on apporte une solution qui ne pénalise personne. Cette régularité enfin permettra aux écoliers de l'élémentaire de retrouver deux fois par semaine la même équipe d'animateurs qui sera affectée sur la même école tout au long de l'année scolaire."

Dernier changement enfin, pour tous les écoliers cette fois: le mercredi travaillé sera raccourci d'une demi-heure. "Les cours finiront à 11h45 au lieu de 12h15, mais que les parents n'aient aucune inquiétude, une garderie sera assurée", a conclu le maire, avant de rappeler que "les choix opérés ne l'ont été qu'à la lumière de l'intérêt de l'enfant." Pour le reste rien ne change. Ni les horaires du matin, ni ceux du soir. Les temps périscolaires resteront gratuits, de même que leur non obligation.

"Poser ces bornes horaires était une priorité. C'est aujourd'hui chose faite. Nous allons pouvoir nous pencher avec tous nos partenaires associatifs notamment sur l'enrichissement des temps périscolaires afin d'en étoffer le catalogue", conclut l'élue à la petite enfance, qui sera chargée de piloter l'évaluation de ces nouvelles grilles horaires qui concerneront près de 9 600 élèves de 3 à 11 ans à Angers, dès septembre prochain.

Consulter les emplois du temps de la prochaine rentrée