Angers, première ville où il fait bon vivre pour "L'Express"

Angers en tête des 50 villes françaises où il fait bon vivre. C'est le résultat de l’enquête du magazine "L'Express" menée pour son hors-série "Changer de région", actuellement en kiosque.

Partage Viadeo
Publié le 09.10.2014
Reçus à l'hôtel de ville, Jean-Pascal Mahieu, directeur associé du groupe Partenaire et Pierre Falga, journaliste à L'Express, ont présenté au maire Christophe Béchu le palmarès. (Photo: Thierry Bonnet, Ville d'Angers).

Mention très bien! Angers décroche une note de 16,5/20 au classement annuel (1) des villes où il fait bon vivre et se maintient ainsi sur la plus haute marche du podium. "C’est avec plaisir, fierté et émotion que j’accueille cette distinction que je tiens à partager avec mes prédécesseurs Jean-Claude Antonini et Frédéric Béatse, témoigne le maire Christophe Béchu. Je suis particulièrement sensible à la première place obtenue dans la catégorie 'solidarités'. Depuis toujours, Angers est une terre d’échanges, de rencontres et de brassage. C’est un de ses atouts. Ce prix revient à toutes les forces vives, privées comme publiques, qui font d’Angers ce qu’elle est. C’est bien entendu encourageant et cela nous conforte dans cette ambition de maintenir une qualité de vie que beaucoup de villes nous envient. Mais le classement révèle également quelques points à améliorer, notamment en matière de développement économique. Ce à quoi nous mobilisons toute notre énergie."

Angers ville durable

Pour réaliser son enquête, L’Express a retenu cinq grandes thématiques comme autant d’atouts possédés par les villes: les atouts "écolos" et économiques, la mobilité, la santé et la solidarité. "Cette année, nous avons orienté le classement sur l’aspect durable des villes. Celles où il fait bon vivre aujourd’hui et où il fera bon vivre demain, explique Pierre Falga, journaliste coordinateur de l’enquête. L’idée du palmarès est aussi de donner des clés aux Français qui souhaitent bouger. En effet, ils sont plus d’un million chaque année à changer de région. Parmi eux, 200 000 Parisiens."

20/20 en matière de solidarités

4e pour ses atouts "écolos", 6e pour la santé, 17e pour la mobilité et 20e pour l’économie, Angers se hisse en tête dès qu’il s’agit de solidarités. "Angers est première du classement général car bien placée sur tous les indicateurs, souligne le journaliste. Être leader pour tout ce qui touche aux solidarités signifie par exemple que les inégalités entre les revenus ne sont pas trop importantes et le nombre de logements sociaux et de places en crèche est adapté."

A noter: Angers est accompagnée sur le podium par ses voisines Nantes (15,5/20) et Rennes (15,4/20). Un plébiscite pour les villes de l’Ouest auxquelles on peut ajouter Tours (6e) ou encore Le Mans (14e) et La Rochelle (17e).


(1) L’enquête porte sur les 50 agglomérations de province les plus peuplées. Toutes ces structures intercommunales comptent au moins 100000 habitants rassemblés autour d’une ville centre d’au moins 50000 habitants.
Les 24 indicateurs de l’enquête ont tous été collectés auprès d’une source officielle. Pour chacun d’eux, la note de 20 a été attribuée à la ville qui termine en tête. La deuxième obtient 19,6, la troisième 19,2... jusqu’à la 50e et dernière créditée de 0,4/20.