Nicolas Mahut : des ailes pour de l'or

Comme la nageuse Margaux Chrétien et la footballeuse Jessica Houara d’Hommeaux, le tennisman angevin Nicolas Mahut est aux J.O. de Rio. Quel est son état d’esprit à quelques heures du premier match ? Témoignage.

Partage Viadeo
Publié le 05.08.2016
pour leur premier match, ils rencontrent la paire colombienne Cabal-Farah. (photos : Sophie Greuil)

Associé au jeune strasbourgeois Pierre-Hugues Herbert, l'Angevin Nicolas Mahut (34 ans) vise l'or olympique - ni plus ni moins - pour couronner, de la plus belle des manières, son titre à l'US Open en 2015 et à Wimbledon en 2016.

Pourtant, avant d'avoir servi sa première balle en double pour le premier tournoi olympique de sa carrière, l'Angevin a déjà enregistré une première défaite cuisante... "Mercredi, avec Caroline Garcia, j'ai perdu un double amical contre mon partenaire Pierre-Hugues Herbert associé à Kristina Mladenovic, raconte Nicolas Mahut. Pas de chance, la paire perdante s'est engagée à porter, le plus souvent possible, un bob sur la tête et des lunettes...".

396 athlètes français aux J.O.

Derrière cette bonne ambiance affichée, le champion angevin n'en perd pas son objectif : "gagner, tout simplement ! Mais, aux Jeux olympiques plus qu'ailleurs, il peut tout se passer. Alors, même si nous sommes favoris, méfiance ! Notre chef d'équipe Arnaud Di Pasquale, médaillé de bronze à Sydney en 2000 (l'année où l'Angevin passa professionnel), en est la preuve. Pour son inattendu bronze, il avait battu un certain Roger Federer. Comme Arnaud aime à nous le rappeler, grâce aux Jeux, des ailes vous poussent dans le dos. Alors, comme lui, nous espérons voler..."

Au beau milieu de l'équipe de France olympique et de ses 396 athlètes, l'Angevin sirote ce moment et compte bien se nourrir d'échanges avec les uns et les autres. "J'aimerais aller voir tant et tant de sports comme l'aviron, le rugby à sept ou encore le triathlon... C'est amusant, quand je suis chez moi devant la télévision, je me demande toujours qui peut bien acheter des droits pour diffuser tel ou tel sport totalement inconnu. Maintenant que je suis au cœur des Jeux, je suis prêt à foncer découvrir ces sports que je ne connais pas..."

Afin de ne pas perdre trop d'énergie à la veille de son premier tour, Nicolas Mahut ne devrait pas assister à la cérémonie d'ouverture : "Mais mon cœur sera avec tous les Bleus ayant la chance de pouvoir y participer..."

De notre correspondante particulière à Rio, Sophie Greuil.