Affiches anti-VIH: l'intervention du maire au Conseil municipal

Interpellé par la minorité municipale lors du conseil du 28 novembre, le maire Christophe Béchu a détaillé les raisons qui l'ont amené à demander le retrait des affiches d'une campagne de prévention du VIH à proximité des écoles.

Partage Viadeo
Publié le 29.11.2016

Lundi 28 novembre, à l’occasion du conseil municipal, le maire d’Angers a été interpellé par la minorité municipale sur sa décision, la semaine passée, de demander à JC Decaux le retrait des affiches d’une campagne de prévention du VIH situées à proximité des écoles.

Christophe Béchu en a profité pour rappeler précisément les raisons et la nature de sa décision, qui n’avait pour objectif que de protéger les plus jeunes d’un message qu’ils ne sont pas en mesure d’appréhender de la même manière qu’un adulte.

Tout en dénonçant les amalgames et les calomnies "abjects" dont il a été la victime ces derniers jours, le maire d’Angers a notamment déclaré: "La décision, que j’assume pleinement, n’est ni stigmatisante, ni homophobe, ni hostile à des objectifs de prévention."

Il a d’ailleurs détaillé les nombreuses actions de prévention contre le VIH que mène la Ville d’Angers, seule ou en partenariat avec des associations locales et nationales.

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de l’intervention de Christophe Béchu au conseil municipal.