Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

La double inconstance

Menu
  • Partagez sur

La double inconstance

LA PIÈCE

Silvia et Arlequin se portent un amour pur et réciproque, mais le Prince a jeté son dévolu sur la jeune villageoise. Il la fait enlever, la garde en son palais, et livre les amants à Flaminia pour qu’elle mette en oeuvre la machination de la double inconstance. Pas à pas, les amoureux sont pris au piège d’une mise en scène habilement menée sans jamais s’apercevoir qu’ils en sont les acteurs, ou les marionnettes. L’amour qu’on pensait éternel cède le pas au temps du plaisir éphémère.
Le monde rural, rustique, pauvre et impuissant ne résiste pas à la corruption de la cour, de la coquetterie, de la richesse et des honneurs. L’inconstance du monde, son instabilité, contamine qui croit être fidèle à ses émotions et pense n’être que le spectateur de ce déséquilibre sans y participer.

NOTE D’INTENTION

« Philippe Calvario a choisi d’axer la mise en scène autour de stratagèmes de destructions amoureuses.
Il s’agit d’un jeu de massacre amoureux. Les héros suivent une sorte de rite initiatique. Un peu comme dans les pastorales de Shakespeare : lorsqu’ils doivent traverser une forêt, symbole d’expérience, pour atteindre la maturité. C’est en posant le parallèle avec Shakespeare que s’est dessiné l’espace avec le scénographe Alain Lagarde. Les amoureux traverseront les violences de l’enfance, de l’adolescence et de l’âge adulte. Marivaux tourne là encore autour d’une de ses obsessions principales : ne désire-t-on que ce qu’on ne peut pas posséder ? Et ce désir-là peut-il devenir amour ?
Philippe Calvario utilise l’esthétisme du conte dans sa mise en scène, un conte sombre où tous les personnages deviennent jouets les uns pour les autres. Quant au décor, il allie des matériaux du monde moderne avec la sensualité des éléments organiques. Les clairs obscurs des lumières de Bertrand Couderc, le son éléctro de Christian Chiappe et le costumes racontant en partie le 18ème siècle viendront renforcer cette sensation de conte. »

 

Dans le cadre du festival d'Anjou

Organisateur

Festival d'Anjou

Accessibilité

Lieu

Cloître Toussaint33 Rue ToussaintAngers

Infos pratiques

Date

Le 19.06.2019 21:30 - 23:15

Tarifs

Plein tarif : 32€ / tarif réduit : 16€

La newsletter
2632