Découvrez le territoire avec

Angers Connectez-vous
  • #Angers sur les réseaux sociaux :

Festival Premiers Plans 2020, zoom sur l’oeuvre de Raymond Depardon du 17 au 26 janvier

Menu
  • Partagez sur

Culture

Raymond Depardon, la Sicile et "Profession : reporter" alimenteront les hommages et grandes rétrospectives du festival Premiers Plans qui revient au centre de congrès d’Angers, du 17 au 26 janvier 2020.

Raymond Depardon interviendra au prochain festival Premiers Plans 2020 qui rendra hommage à ses films dans le cadre d'une large rétrospective. Ici sur le tournage de "Profils paysans : la vie moderne", en 2008.
Raymond Depardon interviendra au prochain festival Premiers Plans 2020 qui rendra hommage à ses films dans le cadre d'une large rétrospective. Ici sur le tournage de "Profils paysans: la vie moderne", en 2008. (Photo: DR)

Dire que l’équipe du festival Premiers Plans est heureuse de rentrer au bercail est un faible mot. "La nouvelle salle de projection du centre de congrès, de 250 places, va nous permettre d’ouvrir une nouvelle section compétitive, celle des Diagonales axées sur de nouvelles oeuvres venues de France et d’Europe, des films libres dans leur forme, leur format, leur narration et leur durée", explique Claude-Eric Poiroux, le fondateur et délégué général du festival. Le premier film de Desplechin était dans ce cas et avait dû être présenté hors compétition. D’une durée de 52 mn, il n’entrait ni dans la catégorie des courts-métrages, ni dans celle des longs. Dans les faits, "Diagonales" remplacera ce qui s’appelait "Figures libres" dédiés aux films inclassables.

Atelier dédié à l'animation et aux familles

Voici pour la première nouveauté de cette 32e édition qui se déroulera du 17 au 26 janvier au centre de congrès Jean-Monnier, rénové. La deuxième bonne nouvelle sera la mise en place d’un espace entièrement dédié à l’animation. "Le film d’animations se développe et monte en puissance, particulièrement en France et en Europe. Premiers Plans y a toujours accordé beaucoup d’importance, la nouvelle configuration du centre de congrès va permettre l’installation en continu d’un atelier participatif ouvert aux enfants, aux familles...",  poursuit le délégué général.

Troisième "plus" enfin, l’installation d’un Forum des réalisateurs où discussions et débats pourront s’engager librement et en proximité avec les cinéastes. C’est bien l’autre spécificité du festival angevin.

Raymond Depardon, la Sicile et "Profession: reporter"

Si avec ça, le festival ne bat pas son propre record de fréquentation... C’est ce qu’espère très clairement Claude-Eric Poiroux pour cette édition 2020. D’autant que l’affiche promet d’être belle.  Raymond Depardon sera en effet mis à l’honneur durant cette semaine spéciale cinéma. Celui qui a créé la célèbre agence Gamma, filmé la France rurale mais aussi les milieux fermés comme les urgences psychiatriques ou encore les couloirs de la Justice, sera présent à Angers accompagné de Claudine Nougaret, avec laquelle il collabore depuis près de quarante ans et qui lui a apporté son talent d’ingénieure du son.  Une rétrospective complète lui sera dédiée, à voir notamment dans les salles du cinéma Les 400 Coups et du multiplexe Pathé.

L’autre rétrospective ouvrira l’angle de la "Profession: reporter" du nom du film d’Antonioni. L’occasion de voir et revoir de grands films anciens ou plus récents qui posent la question, de plus en plus actuelle, de la figure et de la fonction du journalisme. A (re)rédouvrir notamment "Le Cameraman" de Buster Keaton, le chef-d’oeuvre d’Orson Welles "Citizen Kane", "Depuis Mediapart", "Les Hommes du Président" qui raconte à chaud le scandale du Wategate et ce 4e Pouvoir qui a conduit Richard Nixon, alors président des USA, à démissionner... A cette occasion, le Festival Premiers Plans annonce la venue à Angers de grands noms du journalisme, comme Edwy Plenel par exemple, même si le programme demande encore d’être confirmé.

Autre zoom enfin qui sera abordé pendant cette semaine du cinéma européen, la Sicile et le rôle joué par cette île caractérisée par la Cosa Nostra danse des films tels que "Le Guépard" de Luchino Visconti, "L’avventura" d’Antonioni et bien sûr la trilogie mythique du "Parrain" de Francis Ford Copolla.

Il faudra faire preuve d’encore un peu de patience pour que l’équipe de programmation lève un peu le voile. Le temps encore de finir de visionner les quelque 2000 courts et longs-métrages et d’en retenir une centaine pour donner à la compétition ses vraies couleurs 2020.

En savoir plus sur www.premiersplans.org

La newsletter
62688